Blog du Syndicat d'initiative de Seraing - Syndicat d'initiative de Seraing

Aller au contenu

→ Une rue, une histoire : le voisinage Grétry

Syndicat d'initiative de Seraing


UNE RUE, UNE HISTOIRE : LE VOISINAGE GRÉTRY



Vous y habitez depuis toujours, vous passez souvent par-là, vous y rendez visite à vos grands-parents, à des amis. Mais peut-être ignorez-vous tout du nom de cette rue ? Les origines et significations des noms de rue sont souvent méconnues.
Pour y remédier, le Syndicat d’initiative vous propose chaque semaine de revenir sur le nom d'une rue de Seraing et d'évoquer son histoire. Cette semaine, un air de musique nous emmène sur les traces de Modeste Grétry.

Une famille d'artistes
André-Ernest-Modeste Grétry naît le 8 février 1741 dans une famille où l’on est musicien de père en fils : son grand-père joue du violon pour faire danser les paysans et son père donne des leçons de musique et occupe la place de premier violon à la collégiale de Saint-Martin à Liège.
Le jeune Modeste, quant à lui, manifeste peu de dons pour la musique. Il est timide et peine à s’imposer dans la chorale. À l’adolescence, alors que sa voix mue, il commet l’erreur de continuer à chanter dans des tonalités aigues jusqu’à abîmer ses cordes vocales. Cette imprudence amène Modeste Grétry à renoncer au chant et à s’orienter vers la composition.

Le chemin du succès
À dix-huit ans, après l’obtention d’une bourse, il part à pied pour Rome au collège de la Fondation Darchis, où les jeunes artistes liégeois bénéficiaient du gîte et du couvert pour une période de cinq ans.
Après des mois de travail acharné avec son maître de musique, le Père Martini (futur maître de Mozart), Grétry commence à être reconnu en tant que compositeur et à nouer avec le succès.
Le 1er janvier 1767, après avoir séjourné huit ans à Rome, Grétry rêve de Paris. Pour remplir son escarcelle, il s’arrête à Genève en Suisse, où il donne des leçons de musique et de clavecin. Lors de son étape genevoise, il rencontrera Voltaire avec qui il nouera une solide amitié.
À Paris, bénéficiant de nombreuses recommandations de Voltaire, Grétry est rapidement introduit auprès de personnages susceptibles d’aider au succès de sa carrière. Le comte de Creutz le prend sous son aile et six mois plus tard, le succès est au rendez-vous. Modeste Grétry écrit deux à trois opéras par an qui sont donnés à la cour avant d’être joués dans diverses villes de France ainsi qu’à Bruxelles, en Allemagne, en Italie, en Suède et en Russie.
Sa musique connaît un tel succès qu’il obtient une rente royale ; Marie-Antoinette en fait son maître de clavecin et le directeur de sa musique particulière.

Un habile homme de cour
Pour terminer, il faut reconnaître avec quelle aisance Grétry traversa les épreuves, faisant parfois preuve d’un certain opportunisme. Directeur de musique de la reine Marie-Antoinette, il sauva sa tête sous la révolution et fut fait chevalier de la légion d’honneur par Napoléon. Sa musique plaisait décidément à tout le monde.
Il s’éteint le 24 septembre 1813 à l’âge de septante-deux ans. Selon ses volontés, il est inhumé au cimetière du Père Lachaise à Paris, mais son cœur sera rapatrié à Liège en 1842 et déposé sous sa statue, face à l’opéra royal de Wallonie.
C’est en sa séance du 17 mars 1954 que le conseil communal d’Ougrée donna le nom du musicien liégeois à l’un des trois voisinages débouchant sur l’avenue du Centenaire.


Les histoires des noms de rue vous fascinent ? Au Syndicat d’Initiative, nous vendons l’ouvrage très complet de René Crine, En parcourant les rues de Seraing (7€). Nous mettons également en consultation le livre Les rues de Seraing : histoire, toponymie, folklore écrit par Eugène Dounan et Nicolas Pirson (1952).

Sources :
Dounan E. et Pirson N., Les rues de Seraing, p. 333.
Web : <www.histoire-des-belges.be>, <www.lalibre.be>
Ilustration : Liégeoiseries.wordpress.com



Contactez-nous
Suivez-nous
Liens rapides
Newsletter
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
Rue du Val-Saint-Lambert, 243
4100 Seraing
info@siseraing.be
+32 4 336 66 16
Brochures
Réservation salle
Quoi de neuf ?
La ville de Seraing
Derniers événements
Contact
Mentions légales
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
 


   
© Copyright 2020 - Syndicat d'initiative de Seraing               Website crafted by              E-mage concept à Aywaille
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Ligne séparatrice
Syndicat d'initiative de Seraing - Tourisme - Lien
Retourner au contenu